Pratique et approches thérapeutiques 

La psychothérapie et la thérapie de soutien

 

Si la psychanalyse reste présente dans ma pratique en tant que grille de compréhension, je ne l'utilise pas en tant que thérapie. J'ai remplacé "la neutralité bienveillante" par une "alliance thérapeutique" où psychologue et patient forment une équipe pour résoudre ensemble une difficulté.

La psychothérapie de soutien, basée sur des entretiens approfondis, postule que le parole, parce qu'elle oblige à réfléchir sur soi et à mettre en mots pour un "autre" particulier, a une valeur thérapeutique.

Le rôle du psychologue est de favoriser, d'interroger et d’accueillir cette parole, patiemment, sans jugement ni partialité, pour favoriser la prise de conscience, le changement de perspective et le soulagement de la souffrance.

Cette psychothérapie s'adresse aussi bien aux adultes qu'aux enfants et aux adolescents.

 

Les thérapies comportementales et cognitives (TCC)

 

 Comptée parmi les thérapies brèves, les TCC s'intéressent à la personne telle qu'elle se présente ici et maintenant. Il s'agit de bien comprendre comment elle fonctionne mentalement, pourquoi les problèmes se sont installés et ce qui les fait perdurer.

L'analyse des cognitions (pensées, croyances, représentations) permet de comprendre ce qui fausse la vision du monde. Le travail cognitif réadaptera cette vision au plus près de la réalité, ce qui va réguler et pacifier humeurs et émotions.

L'aspect comportemental du travail permet d’accéder directement aux symptômes qui handicapent le fonctionnement fluide et heureux de l'individu.

Ces thérapies sont particulièrement efficaces pour les troubles phobiques et le stress post-traumatique. 

 

L'EMDR  (Eye movement desenzitisation and reprocessing) peut être inclue dans les TCC. Il s'agit d'une thérapie d'intégration neuro-émotionnelle, obtenue par des stimulations bilatérales alternées (mouvement des yeux ou autre). Elle permet "l'assimilation" d’événements de vie ou de souffrances existentielles dont les effets se font toujours ressentir de façon douloureuses.

L'EMDR est officiellement recommandée pour le traitement du Stress post-traumatique par la Haute Autorité de Santé.

 

Les thérapies sexologiques et pychosexologiques

 

Elles s'adressent aux personnes, seules ou en couple, désireuses de résoudre une difficulté d'ordre sexuelle ou relationnelle. La forme du travail entrepris (information, conseils, thérapie, suivi) dépend directement de la problématique.

(Précision importante : les consultations de sexologie au cabinet se déroulent en face-à-face, uniquement par la parole, sans aucun examen physique ni besoin de montrer son corps, conformément à l'éthique de la profession.)

 

Une réflexion sur le mode de vie

 

On sait aujourd'hui, grâce à beaucoup d'études scientifiques convergentes, que le mode de vie a des répercussions importantes sur la sante physique et psychique.

Il est donc particulièrement bénéfique de faire un point sur son hygiène de vie :

Alimentation (équilibre, quantité, qualité).

Sommeil (suffisant, de qualité).

Exercice physique.

Temps de repos, de détente, pour s'occuper de soi.

"Mauvaises" habitudes (excès d'alcool, de tabac, de psychotropes, de drogues diverses).

 

La relaxation, la pleine conscience, la méditation

 

Stress, anxiété et dépression, de plus en plus fréquents, ont un impact considérable sur nos existences et les sociétés occidentales n'offrent plus d'outils pour y faire face. Aussi est-ce très précieux de se former et de pratiquer ces techniques, traditionnelles mais parfaitement adaptées à notre vie actuelle. Il y a un très grand bénéfice à :

    -  Pratiquer régulièrement la relaxation.

    -  Apprendre à se situer ici et maintenant, en profitant de l'instant.

    -  Ré-éduquer sa respiration, source toujours présente de mieux-être et de gestion émotionnelle.

    -  Méditer, c'est à dire simplement se tenir un temps dans le silence, l'immobilité et la paix intérieure.